Agir pour l’environnement : des actions faciles et concrètes
Nous savons tous qu’il y a urgence autour du réchauffement climatique, et qu’il est temps d’agir. Agir pour l’environnement, oui, mais comment ? Et bien, il est tout à fait possible de commencer par introduire des gestes écologiques simples dans votre vie quotidienne ! De petites actions concrètes, qui peuvent déjà changer de grandes choses !
Publié le 01/29/2021

Partager

Agir pour l’environnement : des actions faciles et concrètes

Je réduis mes déchets

La surproduction de déchets induite par nos habitudes de consommation provoque de nombreux dégâts : l’épuisement de ressources non-renouvelables, la pollution plastique, le rejet de gaz à effet de serre. *

Alors, afin d’agir pour l’environnement en limitant ses déchets, on peut passer au vrac ! Les rayons vrac sont de plus en plus étendus dans les enseignes spécialisées (et même dans les grandes surfaces). Vous pouvez y faire vos courses directement avec vos contenants (bocaux ou sacs en tissu), et dire au revoir aux emballages inutiles.

Un geste écologique que l’on peut aussi appliquer dans sa salle de bain, en passant au solide. Ciao les flacons plastiques en tout genre, et bienvenue aux savons solides, aux shampoings solides, aux dentifrices solides, ou encore, au pain de rasage ! Pour ceux qui se sentent l’âme d’un chimiste, il existe aussi de nombreuses recettes pour apprendre à faire ses produits de toilette et ses produits ménagers maison.

Dernier petit geste pour réduire ses déchets : limiter le gaspillage alimentaire. N’achetez pas vos courses pour plus de 10 jours, préparez une liste des menus de la semaine pour ne prendre que le nécessaire. Vous pouvez aussi jeter vos déchets organiques à part pour créer du compost, votre jardin vous remerciera !

J’opte pour le transport non-polluant

On peut agir pour l’environnement de manière très simple : en limitant ses trajets en voiture. Lorsque c’est possible, favorisez les transports en commun, ou tout simplement, le vélo. On assiste aujourd’hui à une belle démocratisation des vélos électriques qui offrent un moyen simple et plaisant de se déplacer ! Une bonne alternative pour les citadins, quand on sait que près de la moitié des trajets effectués en ville sont inférieurs à 3 km.**

En parlant d’électrique, vous pouvez également vous tourner vers un modèle électrique ou hybride pour l’achat de votre prochaine voiture, si votre mode de vie ne vous permet pas de vous en passer. Et bien évidemment, lorsque cela est possible, proposez de « covoiturer » autour de vous !

Enfin, pour les trajets plus longs, favoriser le train est un véritable geste écologique en soi : un déplacement en train génère 10 fois moins de CO2 que le même trajet en voiture, et 50 fois moins que le même trajet en avion**.

*source : Greenpeace

Je limite ma pollution numérique

Même si la pollution numérique n’est pas palpable ou visible, elle n’en est pas moins très importante. Selon l’ADEME, elle provient pour moitié de l’utilisation d’internet, et l’autre moitié, de la production d’équipements informatiques. Heureusement, nous pouvons aussi adopter de petits gestes écologiques pour réduire l’impact de nos vies connectées !

Une bonne gestion des mails d’abord : on évite de les envoyer à la chaîne, et on privilégie un mail long à 5 mails courts. Ensuite, on pense à trier sa boîte mail régulièrement. Car oui, tout ce qu’on « stock » en ligne exige des ressources en énergie. De la même manière, on limite son usage du cloud et on ne stocke que le strict nécessaire.

Sachez également que chaque recherche effectuée sur les moteurs de recherche engendre une consommation forte d’énergie. Pour agir pour l’environnement, vous pouvez adopter un moteur de recherche éco-friendly. On pense notamment au célèbre Ecosia, ou pour choisir du local, Qwant.

En parallèle, adopter une bonne gestion de nos appareils informatiques est nécessaire : on privilégie les produits low-tech, durables et résistants. On évite également de changer de téléphone ou d’ordinateur trop souvent. Mieux vaut les entretenir pour les faire durer le plus longtemps possible.

Si vos appareils ne vous servent plus, mais fonctionnent encore, pourquoi ne pas les proposer à une association ? En fin de vie, il faut les apporter en borne de recyclage ou dans un point de vente d’équipements, pour assurer leur recyclage.

Je consomme responsable

En surfant sur Frugall, vous avez probablement déjà lu la formule « choisir, c’est agir ». Tout le cœur de notre projet est de permettre à chacun d’acheter des produits au plus faible impact environnemental possible. Car oui, nos choix en matière de consommation peuvent être un vrai geste écologique : en refusant les produits jetables, importés de l’autre bout du monde, sur-emballés, non-recyclables, etc.

Agir pour l’environnement, c’est alors de privilégier les produits locaux, écologiques, durables, qui sont soit biodégradables, soit recyclables. Une autre option intéressante pour consommer responsable : la seconde main ! Les sites de vente entre particuliers et les boutiques de seconde main connaissent un vrai essor. Une bonne nouvelle pour la planète, mais aussi pour le porte-monnaie !

Source :

*ADEME :

https://www.ademe.fr/expertises/dechets/passer-a-laction/eviter-production-dechets/dossier/prevention/pourquoi-reduire-quantite-dechets#:~:text=Diminuer%20la%20production%20de%20d%C3%A9chets,incin%C3%A9ration%20ou%20%C3%A0%20l'enfouissement.

**Greenpeace :

https://www.greenpeace.fr/pollution-de-lair-proteger-sante-deplacons-autrement/